The Ties that Bind Canada / Des liens qui unissent notre pays

Removing the work of a blast
Enlèvement du travail de l’explosion

While stampeders flocked to the Yukon during the gold rush of 1898, other adventurers with long-term vision recognized less risky investments with a guaranteed income. Such visionaries constructed the White Pass & Yukon Route (WP&YR), a narrow-gauge railway engineering feat, which connected the port of Skagway, Alaska, to Carcross on Bennett Lake in the Yukon, and would carry those dreaming of gold into the Yukon wilderness. The Canadian government had required those entering the Yukon to have on hand 1,000 pounds (454 kilos) of supplies, which had to be lugged overland through the steep White Pass. 

The line was completed in 1901, in just over two years. The cost of construction was $10 million (in today’s currency, that would be $266 million!). Thousands of men, from every background imaginable, constructed the rail line. 

This image was taken by the official photographer of the WP&YR, H.C. Barley. In it, he captures the relentlessness of the work as the men pause to look up, their faces grimy, and expressions seemingly tired and inquisitive. In the upper right, stands a man in a three-piece suit, his watch chain visible, pointing as though giving instructions. He seems an anomaly among the working men. 

The caption for the photograph is “Removing the work of a blast”. More than 450 tons (457 tonnes) of explosives were used to create the route, and all of it was cleared and removed by hand by men like those in this photograph.

Tandis que les gens affluaient vers le Yukon durant la ruée vers l’or de 1898, d’autres aventuriers avec une vision à long terme ont reconnu des investissements moins risqués ayant un revenu garanti. De tels visionnaires ont construit le White Pass & Yukon Route, un exploit d’ingénierie d’un chemin de fer à voie étroite reliant le port de Skagway, en Alaska, à Carcross sur le lac Bennett, au Yukon, et qui transporterait ceux qui rêvaient d’or dans la nature sauvage du Yukon. Le gouvernement canadien avait exigé de ceux entrant au Yukon d’avoir en leur possession mille livres de fournitures qui devaient être transportées sur terre à travers l’abrupt col White.  

Le chemin de fer a été achevé en 1901, en seulement un peu plus de deux ans. Le coût de la construction était de 10 millions de dollars (en dollars d’aujourd’hui, ce serait 266 M$). Des milliers d’hommes, de tous les milieux imaginables, ont construit le chemin de fer.

Cette photo a été prise par le photographe officiel de la White Pass & Yukon Route, H.C. Barley. Dans la photo, il saisit l’acharnement du travail alors que les hommes prennent une pause pour le regarder, leurs visages sales et leurs expressions visiblement fatiguées et curieuses. Dans le coin supérieur droit, il y a un homme en complet trois-pièces, la chaîne de sa montre visible, pointant du doigt comme s’il donnait des directives. Il semble une anomalie parmi les travailleurs.

La légende de la photo est « Enlèvement du travail de l’explosion ». Plus de 450 tonnes d’explosifs ont été utilisées pour créer la route et tous les débris ont été nettoyés et enlevés à la main par des hommes comme ceux dans cette photo.